Séquelles souvent graves pour les survivants de surdoses (Dr. Keith Ahamed)

Les surdoses ne sont pas toutes fatales, mais les personnes qui ont survécu à un abus de drogue font face à d'immenses défis et elles figurent rarement dans les statistiques. Le coroner de la Colombie-Britannique n'a aucune donnée sur elles.

Les survivants doivent parfois apprendre à vivre avec de graves séquelles, soutient le Dr Keith Ahamed, médecin spécialiste des dépendances à l’hôpital Saint Paul de Vancouver.

“Les médecins de famille [des victimes] et leurs proches disent qu’elles ne sont plus les mêmes après une surdose.”

Pierre Martineau reports

Read the full story here